Axe 5 - ELH : Littérature du XIXe siècle : poétique des textes et histoire des idées (responsable : Fabienne Bercegol)

Trop souvent négligée, la période du premier XIXe siècle a été au cœur de plusieurs manifestations.
Un colloque international, co-organisé avec l’université Paris-Diderot et avec l’université de Rouen, a eu lieu à l’UT2J les 2, 3, 4 avril 2014, sous la direction de Fabienne Bercegol, Stéphanie Genand et Florence Lotterie. Intitulé « “Une période sans nom” : les années 1780-1820 », il s’est donné pour but de réfléchir aux questions que cette époque complexe, née du traumatisme révolutionnaire, pose à l’histoire littéraire. Les actes ont été publiés chez Garnier en 2016. Un deuxième colloque international organisé en collaboration avec l’université de Potsdam (Allemagne) a attiré l’attention sur les romancières les plus oubliées de cette période, Sophie Cottin et Julie de Krüdener : « Les femmes en mouvement. L’univers sentimental et intellectuel des romancières du début du XIXe siècle » (29-31 octobre 2015). Les actes ont été publiés à Berlin, chez Frank et Timme en 2017. Par ailleurs, l’équipe a contribué à la célébration du 250e anniversaire de la naissance de Chateaubriand en s’associant à l’organisation du colloque qui s’est tenu à la Fondation Singer-Polignac à Paris les 5 et 6 juin 2018 (sous la dir. de Fabienne Bercegol, Pierre Glaudes et Jean-Marie Roulin) : « Chateaubriand : nouvelles perspectives ». Les actes sont en cours de publication chez Garnier. Chateaubriand reste à l’honneur d’une Journée d’étude à l’ENS de Paris le 15 juin 2019 à laquelle l’équipe est également associée. Ce travail sur la première moitié du XIXe siècle se poursuit par l’organisation par Fabienne Bercegol et par Aleksandra Wojda d’une Journée d’étude sur « Le Paysage musical. Littérature et musique dans la première moitié du XIXe siècle » le 1er avril 2019, qui se terminera par un récital de piano donné par Frédéric Vaysse-Knitter à La Fabrique (salle de concert de l’UT2J).

Ce dialogue entre littérature et arts qui se développe pendant tout le XIXe siècle est devenu l’une des orientations majeures de cet axe en se centrant sur le genre du portrait. Ainsi plusieurs membres de l’équipe ont participé au colloque international co-organisé par Fabienne Bercegol du 11 au 18 août 2016 au château de Cerisy sur les « Portraits dans la littérature de Gustave Flaubert à Marcel Proust ». Le colloque jeunes chercheurs organisé par des doctorantes en XIXe siècle de l’équipe ELH (Lauren Bentolila-Fanon, Charlène Huttenberger, Marine Le Bail) consacré à « L’accessoire d’écrivain au XIXe siècle : le sens du détail », qui s’est tenu entre le 11 et le 13 octobre 2017 à l’UT2J, a continué à dessiner par ce biais la figure de plus en plus médiatique de l’écrivain (actes à retrouver prochainement sur le site internet de la SERD). Deux séminaires reviennent actuellement au portrait dans une perspective intermédiale. Cf https://porthist19.hypotheses.org.
https://portraitlit.hypotheses.org.

Enfin, l’équipe ELH a voulu réunir chercheur.e.s et praticien.ne.s du livre (conservateurs, bibliothécaires) autour d’objets communs. Ainsi, deux journées d’études ont été consacrées à Paul Lacroix sous l’égide du laboratoire CRISES de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3, de l’équipe ELH et de la BNF (20 mars 2015 dans la bibliothèque de l’Arsenal à Paris ; 29 janvier 2016, à la médiathèque Émile Zola à Montpellier). Les actes en sont parus en 2016 dans la revue Littératures sous la codirection de Magali Charreire et Marine Le Bail. Les 13 et 14 octobre 2016, la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris et la bibliothèque de l’Arsenal ont par ailleurs accueilli un colloque co-organisé par la SERD et par ELH qui a fourni l’occasion de prolonger ce dialogue entre histoire du livre et histoire littéraire (« L’histoire littéraire en mode mineur : le rôle des bibliophiles dans la promotion d’un panthéon littéraire alternatif au XIXe siècle », responsable : Marine Le Bail). Les actes de ce colloque doivent paraître en 2019 dans la revue Histoire et Civilisation du Livre, sous la codirection de José-Luis Diaz et Marine Le Bail.