Retour sur : « Le Paysage musical » / « Paysages Romantiques »

Publié le 15 avril 2019 Mis à jour le 15 avril 2019

Le 1er avril dernier, Fabienne Bercegol et Aleksandra Wojda ont organisé la journée d’étude « Le Paysage musical » à la Maison de la Recherche. Pour conclure cette journée, Frédéric Vaysse-Knitter a donné le récital « Paysages Romantiques » à La Fabrique. Retour sur ces rencontres…

► Une journée de rencontres 
 

La journée d’étude « Le Paysage musical. Littérature et musique dans la première moitié du XIXe siècle » fut une réussite : la pluridisciplinarité a séduit un large public de chercheurs et d’étudiants qui ont investi l’amphithéâtre de la Maison de le Recherche.
 

Cette rencontre entre les disciplines a naturellement suscité des discussions entre les spécialistes. La variété des communications, portant aussi bien sur la dimension musicale des représentations littéraires du paysage que sur l’expansion du paysage dans l’art musical de l’époque, a nourri un dialogue constant entre les chercheurs et avec les étudiants, qui trouvaient là un complément utile à l’enseignement qu’ils avaient reçu sur la littérature pastorale. Chacun a pu s’interroger, questionner, répondre, apprendre et renseigner : des échanges riches et enrichissants ! 
 


 
L’équipe PLH-ELH remercie chaleureusement les chercheurs qui ont, par leur présence et leur implication, rendu possible une telle dynamique de travail : Christophe Imbert, Béatrice Didier, Marine Le Bail, Jean-Philippe Grosperrin, Frédéric Sounac, Mathieu Schneider, Nicolas Dufetel. Des remerciements spéciaux sont adressés à Fabienne Bercegol et Aleksandra Wojda, à l’initiative de cette journée, qui a été le résultat d’un partenariat fécond avec l’équipe LLA CREATIS.


PLH-ELH remercie le public qui a, par sa présence et son écoute, témoigné de la curiosité pour cet objet d’étude complexe que reste le paysage musical. 
 

► Une soirée de partages 

Composante intégrante du projet, le récital « Paysages Romantiques » de Frédéric Vaysse-Knitter a proposé un répertoire de pièces inspirées d’un imaginaire paysager : de la « Vallée d’Oberman » de Liszt jusqu’aux préludes de Debussy. Le concert fut un succès : chercheurs et étudiants, amateurs et néophytes, ont peiné à trouver une place dans la salle de spectacle de La Fabrique !

 

Frédéric Vaysse-Knitter a offert à la salle un moment hors du temps où le partage des émotions et des sensations emplissait l’espace en alternant notes, murmures, silences, tempêtes et acclamations. 
 

 
Après avoir offert au public captivé des pages musicales d’une grande intensité, Frédéric Vaysse-Knitter a choisi de conclure par une note de légèreté avec les « Poissons d’or » de Claude Debussy. 
PLH-ELH remercie chaleureusement son invité, Frédéric Vaysse-Knitter, d’avoir donné vie à ces paysages musicaux avec virtuosité et générosité.