Patrimoine Littérature Histoire


PLH

Doctorant

MLLE Marylène LEBRÈRE

Coordonnées :
Université de Toulouse-Jean Jaurès Pavillon de la Recherche PLH-ERASME 5, allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE CEDEX 9
Mél :
marylebrere@gmail.com
Structure(s) de rattachement :
Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH)

Fonction

Doctorante PLH-ERASME

Contrat doctoral avec charge d'enseignement.

Corps

Ecole Doctorale TESC ("Temps - Espaces - Sociétés - Cultures")

Discipline(s) enseignée(s)

-Initiation à l'Histoire ancienne (Les fondations de cités) -Mythes et imaginaire de l'Europe et de la Méditerranée -Méthodologie en histoire ancienne -Aide au projet professionnel de l'étudiant

Thèmes de recherche

Sujet de thèse :
Bruissement de la nature et murmure des dieux dans les sanctuaires grecs, de l’époque archaïque à l’époque hellénistique


Directeurs de thèse:
Corinne Bonnet (dir.), Adeline Grand-Clément (co-dir.)

L’expérience religieuse grecque passe par des pratiques rituelles, mais dépend aussi de paramètres cognitifs en relation avec la perception qu’a l’individu de son rapport au monde qui l’environne. Les sens en éveil sont les médiateurs entre le contexte et l’individu ; ils sont les organisateurs d’une pensée qui saisit comme un tout ce que la tradition occidentale sépare trop souvent sous les noms de « nature » et « culture ». Les processus de perception amènent ainsi l’individu à analyser sensoriellement les réalités qui l’entourent, les émotions étant autant de réponses aux sollicitations extérieures. Or, en vertu d’une vision cosmogonique partagée par les Grecs de l’Antiquité, le monde a été créé par les dieux et est habité par eux. « Enchantée », la nature bruisse de présences divines que l’homme perçoit à travers un système de signes qui investissent la nature. Dans leur communication avec les dieux, au sein des sanctuaires comme dans la nature, les hommes éprouvent physiquement et intérieurement la présence de forces surnaturelles. On explorera donc, dans cette thèse, les modalités à travers lesquelles la nature sert d’espace de médiation entre les dieux et les hommes. Cette hypothèse, centrale dans ces recherches, conduira à explorer la sensibilité paysagère des Grecs, en contexte rituel, particulièrement en relation avec les sanctuaires.

Activités / CV

 

Informations complémentaires




Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page