Puissance du mal (I)

Publié le 1 septembre 2005 Mis à jour le 11 mars 2019
du 1 septembre 2005 au 30 juin 2006

Séminaire équipe ELH 2005-2006

SÉMINAIRE D'ÉQUIPE ET JOURNÉES D'ÉTUDE 2005-2006

« PUISSANCE DU MAL DANS LA LITTERATURE DES XIXe ET XXe SIECLES »

PROGRAMME

1. Séminaire

Jeudi 27 octobre 2005 : première séance
Pierre Glaudes (Université de Toulouse-Le Mirail) : « Puissances du mal dans le monde révolutionné ».

Jeudi 17 novembre 2005 : deuxième séance
Anne Isabelle François (Université de Versailles-Saint-Quentin), « Fonction et représentation de Satan dans la littérature narrative au lendemain de la Première Guerre Mondiale : réflexions à partir du cas de Bernanos ».

Jeudi 8 décembre 2005 : troisième séance
Jacques Dupont (Université de Versailles-Saint-Quentin), « Jouhandeau et les puissances du mal ».

2. Jeudi 12 et 13 janvier 2006 : Journées d'étude

Jeudi 12 janvier
9 h-12 h
Président de séance : Pierre Glaudes

Jérôme Cabot (UTM), « La puissance du mal, à ce qu'on en dit (Han d'Islande de Victor Hugo).

Lydie Parisse (UTM), « La figure du diable dans le vaudeville : L'Affaire de la rue de Lourcine de Labiche ».

Yves Reboul (UTM), « Rimbaud et le mal ».

14 h 30-17 h 30
Président de séance : Patrick Marot

Jérôme Solal (UTM), « Puissance et impuissance du mal célibataire ».

Michel Bressolette (UTM), « Le Satan de Claudel ».

Sylvie Vignes (UTM), « Puissance du mal dans Faust au village de Giono ».


Vendredi 13 janvier
9 h-12 h
Président de séance : Jean-Yves Laurichesse

Philippe Mottet (UTM), " Mal et malaise dans L'Exil et le Royaume ".

Jean Sarocchi (UTM), « La puissance du mal dans M.Ouine de Bernanos ».

Julien Roumette (UTM), « Romain Gary : le sourire de Prométhée ».

14 h 30-17 h 30
Président de séance : Dominique Rabaté

Antonia Fonyi (CNRS-Paris), «Par-delà le bien et le mal : principe de plaisir, pulsion de mort. L'exemple de Mérimée ».

Xavier Ravier (UTM), « La langue et le mal : en s'adressant à Paul Celan et Joë Bousquet ».

Jean-Yves Laurichesse (UTM), « Richard Millet, entre le mal et l'innocence ».

Présentation

Ce séminaire collectif, organisé en trois séances préliminaires et des journées d'étude, se propose de considérer la Modernité littéraire, du début du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui, sous l'angle de la fascination pour le mal, en réaction contre l'idéal rationaliste des Lumières, mis à mal dès les lendemains de la Révolution française. Ce sont donc les pouvoirs de séduction et de fascination des figures maléfiques qui seront au centre des analyses, dans la mesure où elles ne restent pas un simple motif thématique ou dramatique, mais où elles engagent une véritable mutation esthétique et formelle, posant une question capitale à la représentation littéraire.
Si la figure du diable au XIXe siècle (notamment dans la littérature fantastique), ou la question du mal radical avec la Shoah au XXe siècle ont déjà fait l'objet d'abondantes études, la fascination pour les
puissances du mal reste pourtant un objet d'étude original et peu abordé de front. Selon les intervenants, membres de l'Equipe « Littérature et Herméneutique » ou invités extérieurs, on tentera d'en articuler l'histoire et d'en décliner certaines figures emblématiques, à la fois dans la littérature française et européenne (américaine comprise), mais aussi dans le cinéma ou dans les autres arts.
Ce séminaire de l'Equipe est organisé en partenariat avec l'Equipe « Modernités » de l'Université de Bordeaux 3, dirigée par Dominique Rabaté, séminaire qui porte exactement le même titre. Il est prévu que les étudiants bordelais de M2 assisteront, dans le cadre de leur propre séminaire, à la Journée d'étude qui organisée à Toulouse en janvier 2006.