Journée d'étude conclusive du séminaire "Le deuil de la résistance dans la littérature française d'après-guerre"

Publié le 15 janvier 2020 Mis à jour le 15 janvier 2020
le 20 janvier 2020 Bâtiment du Gai Savoir, salle du Conseil (2e étage)

Journée conclusive du séminaire ELH "Le deuil de la résistance dans la littérature d'après-guerre"
Manifestation organisée par Julien Roumette

Programme

Matinée
Président de séance : Julien Roumette
  • 9h30, Jacques Cantier (Université de Toulouse Jean Jaurès) : « Quatre diaristes et un salon : les jeudis de Florence Gould dans les journaux de Paul Léautaud, Ernst Jünger, Jules Roy et Mathieu Galey »
  • 10h15, Arnaud Despax (Université de Toulouse Jean Jaurès) : « Poètes résistants : travail de deuil, quelques recueils (Pierre Emmanuel et André Frénaud) » 
  • 11h00, Vivien Matisson (Université de Toulouse Jean Jaurès) : "« Un mot de trop met tout en péril » : Louis-René des Forêts et le réseau « Comète »".
Après-midi
Président de séance : Julien Roumette
  • 14h00, Simon Bréan (Sorbonne-Université) : « La science-fiction de B. R. Bruss : un humanisme de la repentance ? »
  • 14h45, Lou Mourlan (Université de Toulouse Jean Jaurès) : « Vercors et l'immédiat après-guerre : un goût doux-amer. »
  • 15h30, Natacha Levet (Université de Limoges) : « Le roman noir français, un contre-discours sur la Seconde Guerre Mondiale et l’Occupation ? »