La vérité

Publié le 21 mars 2013 Mis à jour le 28 janvier 2019
du 2 avril 2013 au 4 avril 2013  Toulouse, Hôtel Dieu, salle des pélerins (2, rue Viguerie)

Journées scientifiques annuelles de l'IUF


Comité organisateur :

A. Blanchard, C. Bonnet, P. Brousset, S. Capponi, P.M.
Dinh, K. Duvignau, P.-E. Gleizes, O. Guerrier, P. Monsan,
R. Poli, F. Portier, B. Rogé, E. Suraud, S. Vauclair.


Définir la vérité est chose ardue et engage des notions elles-mêmes complexes, comme celles de réalité, preuve, perception, représentation, expérience, fiabilité, objectivité, et encore erreur, mensonge, leurre, fiction… La vérité n’est en tout cas pas toujours saisie comme un absolu. Les échanges pluridisciplinaires que le colloque a pour vocation de susciter reposent sur un double postulat : la vérité a une étoffe historique et elle constitue un objet pluriel et changeant que chaque discipline appréhende selon des modalités et des pratiques différentes.
Philosophie, théologie, droit, éthique, histoire, littérature, mathématiques, physique, biologie,
sciences de l’homme, du social, du vivant, sciences fondamentales ou appliquées ont toutes un horizon de vérité. Celui-ci constitue un point d’observation intéressant pour analyser les évolutions (ou révolutions) scientifiques dans la mesure où la conception même que l’on se fait de la vérité, ou que l’on vise, est un agent important de mutation des pratiques scientifiques, des concepts et de leurs champs d’application. Si aux yeux de la société, la vérité est une sorte de marque de fabrique de la science en général, on s’attachera à diffracter cette image d’Epinal en explorant la perception et la représentation de la vérité, sa transmission et sa
réfutation dans tous les secteurs de la vie intellectuelle et créative, par le biais d’un ample
dialogue transdisciplinaire.