Soutenance de thèse de Wafaa Ahmed Moustafa Al-Hantour

Wafaa Ahmed Moustafa Al-Hantour : "Technique et langage romanesques dans l'oeuvre de Madeleine Monette"

Publié le 15 septembre 2020 Mis à jour le 20 septembre 2020

Jeudi 10 septembre 2020
Université de Tanta, Egypte
Thèse réalisée sous la codirection de Mme Sylvie Vignes et Mme Magda Ibrahim

Composition du jury

Mme la professeure Mona Abd Al-Aziz (Université de Zagazig)
Mme la professeure Magda Ibrahim (Université de Tanta)
Mme la professeure Névine Yéhia (Université Kafr El-Sheikh)
Mme la professeure Fatheya Al-Faraguy (Université de Tanta)

Résumé

S’étendant déjà sur trente-cinq ans, l’œuvre de la romancière, nouvelliste, poète et essayiste québécoise Madeleine Monette est bien connue aux États-Unis et dans son pays d’origine, mais largement méconnue en France bien qu’elle soit francophone. Ce travail vise entre autres à mieux la faire connaître, et à impulser si possible des études francophones sur cette auteure. À travers l’étude de trois de ses romans : Amandes et melon (1991), La Femme furieuse (1997) et Les Rouleurs (2007), qu’une dizaine d’années sépare chaque fois du précédent, il s’attache à étudier toutes les modifications d’ordre narratologique et stylistiques permettant de passer d’une forme de classicisme littéraire à une forme extrêmement audacieuse et novatrice, apte à saisir et traduire la vie des enfants des rues, et le rythme effréné de leur passion : le skateboard.