Pallas n° 105 : publication de la journée d’étude PLH-CRATA “L’aspective dans l’art antique”

Publié le 7 octobre 2019 Mis à jour le 7 octobre 2019
du 1 janvier 2017 au 1 mars 2017

Oulié Éléna (éd.), publication de la journée d’étude PLH-CRATA “L’aspective dans l’art antique”, revue Pallas n° 105, 2017, p. 1-148.

Ce dossier réunit des articles consacrés aux principes de l’aspective, terme élaboré il y a près d’un demi-siècle par l’égyptologue allemande Emma Brummer-Traut, pour désigner un mode de représentation qui, à l’inverse de la vision perspective, mise au point par les Grecs entre la fin du VIe siècle et le milieu du Ve siècle, associe plusieurs points de vue. L’aspective peut aussi regrouper plusieurs moments d’une même histoire dans une image unique, qui, elle, se lit en un seul instant. L’image devient ainsi plus une construction qu’une représentation. Ce mode de représentation caractérise l’art de nombreuses cultures avant la fin du VIe siècle, dont celui des Grecs eux-mêmes.

Elena Oulié est docteure en sciences de l’Antiquité à l’université Toulouse - Jean Jaurès, et membre associée de l'équipe PLH-CRATA. Le sujet de sa thèse est : L’aspective dans l’art grec du VIIIe siècle au début du VIe siècle avant J.-C.