"Mon cher Mithra..." La correspondance entre F. Cumont et A. Loisy

Publié le 28 janvier 2020 Mis à jour le 28 janvier 2020
du 28 janvier 2020 au 28 février 2020

400 lettres d'échanges inédits entre Franz Cumont et Alfred Loisy qui jettent un éclairage passionnant sur la vie intellectuelle de la première moitié du XXe siècle
Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, tome 55
Edition, introduction et notes par Annelies Lannoy, Corinne Bonnet et Danny Praet

Riche de plus de 400 lettres, la correspondance bilatérale entre Franz
Cumont et Alfred Loisy est un témoignage historique extraordinaire sur
l’histoire intellectuelle de la première moitié du XXe siècle
.

Il apporte un éclairage inédit sur les enjeux et les débats, souvent brûlants, qui traversaient l’histoire ou la science des religions. Sur la crise du modernisme notamment, dont A. Loisy a été un protagoniste majeur, les échanges entre les deux savants et amis jettent une lumière vive et saisissante. Mais c’est également le contexte politique – en particulier la Première Guerre mondiale et son impact, ainsi que la montée des régimes totalitaires – qui retient l’attention, tant il est important pour comprendre les conditions de production et de circulation des savoirs.

Bien plus qu’une toile de fond, les événements font émerger des questionnements nouveaux sur le rôle des religions dans le monde et dans l’histoire. Sur une période de trente-deux ans, de mai 1908 à mai 1940, la correspondance témoigne d’une érudition époustouflante, d’un humour mordant, de cours et de publications, de projets et de voyages, de polémiques et de récompenses, de rencontres et de pertes.

Elle se déploie entre le Collège de France et le « Saint-Piège », en touchant aux cultes, mythes, images et textes, qu’inlassablement Cumont et Loisy questionnent avec une visée scientifique, en dépit des résistances et des conservatismes.