Le Paysage Musical. Littérature et musique dans la première moitié du XIXe siècle

Publié le 22 novembre 2018 Mis à jour le 23 janvier 2019
le 1 avril 2019 Université Toulouse - Jean Jaurès

Nouvelle Maison de la recherche, salle F417
Comité d’organisation : Fabienne Bercegol ; Aleksandra Wojda
La journée sera suivie d'un récital de Frédéric Vaysse-Knitter

Présentation : 
Intimement liée à la crise de l’esthétique mimétique qui se dessine dans la littérature et les arts au crépuscule du siècle des Lumières, la perception du paysage entre les années 1770 et les années 1830 connaît un ensemble de transformations qui correspondent à l’émergence d’une sensibilité, d’une écriture et d’une épistémologie nouvelles. Pour une Germaine de Staël, un Joubert, un Chateaubriand ou un Senancour, la musique émanée de la nature et le chant deviennent l’occasion d’expériences sensorielles intenses, qui ouvrent sur l’intimité et sur la mémoire, et dégagent de nouveaux horizons dont s’empare l’imagination créatrice ; la qualité musicale, sonore, audible d’un espace révèlera aussi ce qu’il a de mouvant et d’expressif. Les musiciens de la période participent activement à ces évolutions : la célèbre Vallée d’Obermanninspirée à Liszt par la lecture de Senancour, tout comme les œuvres de Schumann ou de Berlioz, contribuent à un véritable changement d’esthétique musicale, qui ouvre les auditeurs à des « paysages sonores » dont l’écoute relève « de la déambulation et de la contemplation ». Comment penser les convergences entre les recherches esthétiques des deux arts portées par l’imaginaire du paysage sans perdre de vue leurs enjeux spécifiques ? Le questionnement sur le « paysage musical » espère apporter un éclairage interdisciplinaire à cette question, ainsi que saisir les spécificités de leurs articulations dans la littérature française des années 1800-1850. 
 
Programme : 
 
  • 8h45 Accueil des participants 
Président de séance : Nicolas Dufetel 
  • 9h Fabienne Bercegol (Université Toulouse - Jean Jaurès),
    • Introduction de la Journée : « À la lecture / À l’écoute du paysage » 
  • 9h30 Christophe Imbert (Université Toulouse - Jean Jaurès),
    • « La vie comme une écoute » : paysage sonore et exil ontologique dans le legs de la pastorale classique 
  • 10h Béatrice Didier (ENS de Paris),
    • La musique peut-elle décrire un paysage ? 
  • 10h30 Discussion et pause
Présidente de séance : Béatrice Didier 
  • 11h Marine Le Bail (Université Toulouse - Jean Jaurès),
    • Si les montagnes pouvaient chanter : le paysage comme matrice musicale de la langue chez Charles Nodier 
  • 11h30 Aleksandra Wojda (Sorbonne Université),
    • Écrire un paysage sensible, selon Madame de Staël : un défi « musical » ? 
  • 12h Discussion et pause
 
 
Président de séance : Mathieu Schneider 
  • 14h Jean-Philippe Grosperrin (Université Toulouse - Jean Jaurès),
    • Contemplation du lieu dans la solitude : empire et musique du paysage sur la scène d’opéra, de Weber à Berlioz 
  • 14h30 Frédéric Sounac (Université Toulouse - Jean Jaurès),
    • « Raum und Zeit » (« Espace et Temps ») : émergence de l’idée de peinture musicale dans l’esthétique allemande 
  • 15h Discussion et pause 
Président de séance : Frédéric Sounac 
  • 15h45 Mathieu Schneider (Université de Strasbourg),
    • « Il ne rappelle pas seulement des souvenirs ; il peint. » Du ranz des vaches comme peinture du paysage chez Rossini, Schumann et Liszt 
  • 16h15 Nicolas Dufetel (CNRS-IReMus),
    • « Imager » la musique à programme : rôle et fonction des illustrations dans la première édition des « Années de pèlerinage » de Liszt 
  • 16h45 Discussion et clôture de la journée 
  • 18h15 Récital de piano Paysages romantiques : Frédéric Vaysse-Knitter
        Le programme du récital 

o L van Beethoven, Sonate en ré mineur, op. 31 n°2 : La Tempête (3e mouvement : Allegretto)
o F. Chopin, Nocturne en ut mineur, op. 48 n°1 
o R. Schumann, Waldszenen / Scènes de la forêt, op. 82 - n°7 : Vogel als Prophet / L’Oiseau-prophète 
o F. Liszt, Années de pèlerinage, I : Suisse 
   - n°5 : Orage 
   - n°6 : Vallée d’Obermann 
   - n°8 : Le Mal du pays 
o F. Liszt, Trübe Wolken / Nuages gris, S. 199 
o C. Debussy, Préludes , 1er Livre : 
   - n°7 : Ce qu’a vu le vent d’Ouest 
   - n°10 : La Cathédrale engloutie
 

Contact :