Journée d'études "Littérature et sciences exactes : vérité poétique et beauté scientifique"

Publié le 6 décembre 2019 Mis à jour le 18 février 2020
le 20 mars 2020
9h-12h et 14h-17h
Université Jean Jaurès
Nouvelle MDR, salle E 411

Responsables : Isabelle Serça et François Charru, Fabrice Chassot, Philppe Chométy et Matthieu Lesueur

Les littéraires et les scientifiques n’auraient-ils rien à se dire ? rien à échanger ? rien à partager ? Et seraient-ils voués à rester séparés les uns des autres, ayant des activités étrangères les unes aux autres, avec leurs manières propres de connaître et de comprendre le monde ? On se représente les uns volontiers rêveurs et sensibles, enivrés de beauté ; les autres rationnels et objectifs, entêtés de vérité. Mais les uns et les autres ne sont pas forcément là où on les attend ! Et la plupart ne se reconnaissent pas dans le regard que l’on porte sur eux, ni dans le rôle qu’on serait tenté de leur assigner.

Nombreux sont les scientifiques qui s’émerveillent de la « beauté » d’une molécule, qui soulignent le « style » d’une théorie physique ou qui mentionnent l’« élégance » d’une équation mathématique. Quantité d’écrivains sont conscients d’exercer un « métier de pointe », touchant à la plénitude du sens, dans le laboratoire de l’expression, par la densité d’une formule ou par la recherche du mot juste et précis.

Ainsi les scientifiques et les littéraires se rejoignent-ils dans le rôle central, décisif et constitutif, qu’ils reconnaissent à l’imagination, à l’intuition et à l’inspiration dans la pensée, ainsi que dans la construction du savoir. Et tous tiennent à la méthode créative la plus rigoureuse possible dans le travail qui les conduit à poser des hypothèses, à énoncer des théories et à serrer de près les contours de la réalité, qu’elle soit extérieure ou intérieure.

En permettant une rencontre à plusieurs voix, cette journée d’étude ouverte aux publics de tous horizons, se propose de revisiter l’opposition traditionnelle des « deux cultures » littéraire et scientifique, et de la dépasser en interrogeant la puissance cognitive de la littérature, aussi bien que la valeur esthétique des sciences. Elle permettra aux participants d’engager une réflexion sur les principes fondateurs de leurs disciplines, tout en les invitant à sortir de leur domaine de spécialité et d’expertise. La conviction qui est au cœur de cette journée d’étude, c’est que le dialogue entre littéraires et scientifiques est essentiel à la vie de l’esprit et de la société, à l’innovation, et qu’il prépare à réaliser, dans la mesure du possible, l’idéal humain complet du XXIe siècle.

La Journée réunira des spécialistes de sciences exactes et de littérature d’une part et des doctorant.e.s et des enseignant.e.s d’autre part (Université de Jean Jaurès et Université Paul Sabatier).
Elle fait partie de l’offre de formation doctorale dans le catalogue ADUM (« Séminaire transversal : Vérité poétique et beauté scientifique »), rubrique Interdisciplinarité.

Participants

  • François Charru, Professeur de Physique (Mécanique des Fluides), Université Paul-Sabatier, IMFT (Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse).
  • Fabrice Chassot, Maître de Conférences en Littérature française du XVIIIe, Université Jean-Jaurès, PLH-ELH.
  • Philippe Chométy, Maître de Conférences en Littérature française du XVIIe, Université Jean-Jaurès, PLH-ELH.
  • Elena Dimitriadis, Doctorante en Mathématiques, Université Paul Sabatier, IMT (Institut Mathématiques de Toulouse).
  • Matthieu Lesueur, Doctorant en Littérature française des XVIIe et XVIIIe siècles, Université Jean-Jaurès, ELH-PLH.
  • Isabelle Serça, Professeure de Langue et Littérature françaises, Université Jean-Jaurès, PLH-ELH.
  • Jordan Serres, Doctorant en Mathématiques, Université Paul Sabatier, IMT (Institut Mathématiques de Toulouse).