Colloque international : Écrivaines, écrivains au musée XIXe-XXIe s.

Publié le 7 octobre 2019 Mis à jour le 3 novembre 2019
du 10 décembre 2019 au 12 décembre 2019
Mardi 10 décembre 2019, université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis 
Mercredi 11 et jeudi 12 décembre 2019, musée du Louvre
 

Organisation : Martine Créac’h, Guillaume Faroult, Juan Ibeas, Élise Pavy-Guilbert, Stéphane Pujol, Lydia Vázquez, Patrick Wald Lasowski

Présentation : 

Que nous dit la littérature du lieu où la peinture s’expose ? 

Musée : le lieu s’éclaire de la présence des œuvres. Soit qu’à leur avantage, il passe à la trappe, s’efface et se fasse oublier ; soit qu’au contraire, il s’impose dans son rayonnement et son autorité, et vaille pour lui-même. Est-ce un tableau que l’on vient voir, est-ce un endroit que l’on veut découvrir ? Quel espace étrange, quel lieu singulier ! Comment la littérature y pénètre-t-elle ? À petits pas, grandes enjambées ? En silence, bruyamment ? Faut-il s’y rendre seul ou entouré. S’y trouve-t-on épanoui devant les toiles, admiratif, enthousiaste, crispé, radieux, ennuyé, stupéfait, intimidé, pompette, impatienté ? Du reste, écrivaines, écrivains, est-ce le même pas ? Est-ce le même regard ? La question passe dans le genre du mot lui-même, puisqu’on dit « le » Musée, quand on parle de « la » Montagne des Muses, de « la » Maison des amis, des enfants, des esprits. 
Il reste que le grincement du parquet pénètre l’œil qui regarde. Un rêve sexuel aiguise la vue. Un trait sanglant rappelle que le musée est aussi le lieu du crime, que des fantômes y traversent la nuit, qu’à l’affut du colloque des toiles, écrivains, écrivaines risquent leur raison. 
 

On peut poser la question autrement : à quoi le visiteur s’expose-t-il ? 

De quelles émotions, dans leur rapport au Musée, écrivaines, écrivains portent-ils témoignage ? Il s’agit ici du plus intime, de l’intimité d’un rapport, d’un usage personnel du musée, qui veut s’élucider. D’autant que si la peinture y est comme chez elle, si les œuvres exposées y sont tout à leur aise, la littérature au musée demeure une étrangère. Mais l’être de passage – si bien nommé le visiteur - voudrait tout de même garder un peu la main. Peine perdue. Le combat est inégal. La souffrance et la dette sont perpétuelles. Au Louvre, dans son rapport avec la toile, Bergotte meurt aux pieds de la vue de Delft.    

Qui se souvient de la couleur du canapé d’où l’écrivain roule par terre ?

C’est qu’interroger le musée revient à questionner la façon dont la littérature recrée le dialogue entre les œuvres, à mesurer non seulement l’action qu’elles exercent sur la spectatrice ou le flâneur, mais le lien qu’entretiennent avec elles gardiens et gardiennes des lieux, tandis que le monde alentour se laisse découvrir par la fenêtre.

 

Le programme 

Mardi 10 décembre 2019, université Paris 8
(Saint-Denis, salle MR002, Amphithéâtre de la maison de la recherche)
9h ouverture, accueil et mot d’introduction des organisateurs : Annick Allaigre, Présidente de l’université Paris 8, Martine Créac’h et Patrick Wald Lasowski.
 
Présidence de séance : Catriona Seth (Oxford University)
9h30 Anita Lavernhe-Grosset (université Paris 8), « Hippolyte Taine et la Résurrection des corps », lavernhe-grosset@orange.fr
10h Rémi de Raphélis (université Versailles-Saint-Quentin), « Huysmans, musée réel, musée rêvé », remi.drs@gmail.com
10h30-11h discussion et pause
 
Présidence de séance : Patrick Wald Lasowski (université Paris 8)
11h Nicolas Servissole (université Paris 8), « Le détail qui tue. À quoi est exposée la littérature dans la mort de Bergotte ? », nicolas.servissolle@wanadoo.fr
11h30 François Berquin (université du Littoral), « Le musée des louves (Mandiargues)  », berquin.francois@club-internet.fr
12h-12h30 discussion
12h30-14h déjeuner à l’université Paris 8
 
Présidence de séance : François Berquin (université du Littoral)
14h Svitlana Kovalova (université Paris 8), « Les visites au musée d’Hervé Guibert », svitlana.kovalova@gmail.com
14h30 Bernabé Wesley (université du Québec à Montréal), « Une femme au musée de l’oubli : Classé sans suite de Claudio Magris », bernabe.wesley@yahoo.fr
 
Présidence de séance : Élise Pavy-Guilbert (université Bordeaux Montaigne)
15h Lénaïg Cariou (université Paris 8), « De la poésie ekphrastique à la poésie muséale : le poète au musée aujourd’hui », lcariou@clipper.ens.fr
15h30-16h discussion et pause
16h Martine Créac’h (université Paris 8), « Le poème au musée. Une histoire sensible ? Le ‘Musée des larmes’ de Michèle Finck » martine.creach@univ-paris8.fr
 6h-16h30 : discussion et pause
 
16h30-17h30 conférence d’Antonio Altarriba.
17h30-18h discussion
18h Fin de la première journée.

Mercredi 11 décembre 2019, musée du Louvre

(salle D80, Auditorium)
9h ouverture, accueil et mot d’introduction des organisateurs : Guillaume Faroult, Élise Pavy-Guilbert et Stéphane Pujol
 
 
Présidence de séance : Guillaume Faroult (musée du Louvre)
9h30 Dominique de Font-Réaulx (conservatrice générale et  directrice de la médiation et de la programmation culturelle au musée du Louvre) : « Le Louvre et les écrivains 1989-2019 », de-Font-Reaulx.Dominique@louvre.fr
10h Françoise Mardrus (musée du Louvre, Centre Dominique-Vivant Denon), « De la prose libertine de madame de T* à l’inventaire Napoléon : les ‘plumes’ de Dominique‐Vivant Denon dans l’œil de la littérature moderne et postmoderne », Francoise.Mardrus@louvre.fr
10h30-11h discussion et pause
 
Présidence de séance : Bernard Vouilloux (Sorbonne Université)
11h Michel Delon, (Sorbonne Université) sur « Juliette aux Offices (texte de 1801, antidaté de 1797) », michel.delon@sorbonne-universite.fr
11h30 Dolorès Lyotard (ULCO, Dunkerque), « Obscénités/Zola », dolores.lyotard@orange.fr
12h-12h30 discussion
12h30-14h déjeuner au Louvre Ripaille, 1 rue Perrault 75001 Paris.
 
Présidence de séance : Jérôme Farigoule (Directeur des Musées de Tours et du Château)
14h Jessica Desclaux (université catholique de Louvain-la-Neuve), « La muséographie, une question sensible ? Les écrivains au musée du Louvre (1871-1921) », jessica.desclaux@icloud.com
14h30 Patrick Wald Lasowski (université Paris 8), « Trois scènes. Villiers, Malraux, Gracq », pawalas@hotmail.com
15h-15h30 discussion 
15h30 Dominique Viart (université Paris Nanterre, IUF), « ‘Expérience sans mesure, excédante, inexpiable…’ : Alberto Giacometti, de l’atelier au musée (Jacques Dupin – Lydie Salvayre) », dominique.viart@parisnanterre.fr
16h -17h Table ronde autour de Lydie Salvayre, avec Lydie SalvayreStéphane Pujol (université Toulouse Jean-Jaurès) et Dominique Viart (université Paris Nanterre, IUF).
 
17h30-19h conférence d’Abdellah Taïa, visite de son musée intime.
(participation sur inscription)
19h. Fin de la deuxième journée.
 

Jeudi 12 décembre 2019, musée du Louvre

(salle D80, Auditorium)
9h ouverture, accueil et mot d’introduction des organisateurs : Guillaume Faroult, Juan Ibeas et Lydia Vázquez
 
Présidence de séance : Stéphane Pujol (université Toulouse Jean-Jaurès)
9h30 Valérie Bajou (conservatrice au château de Versailles), « Dehors, dedans : l’entre-deux des écrivains du XIXe siècle au musée de Versailles », valerie.bajou@chateauversailles.fr
10h Fabienne Bercegol (université Toulouse Jean-Jaurès), « Au musée, face au portrait, dans quelques romans du XIXe siècle », fabienne.bercegol@univ-tlse2.fr
10h30-11h discussion et pause
 
Présidence de séance : Cécilie Champy-Vinas (Petit Palais)
11h Teófilo Sanz (université de Burgos, Espagne), « Entre le classicisme et l’absolue beauté romantique : le regard yourcenarien sur l’univers de Poussin », teosanz@ubu.es
11h30 Sylvie Vignes (université Toulouse-Jean Jaurès), « Pierre Michon : ‘j’ai mis une toile au Louvre’ », sylvie.vignes.sv@gmail.com
12h-12h30 discussion
12h30-14h déjeuner au Louvre Ripaille, 1 rue Perrault 75001 Paris.
 
Présidence de séance : Martine Créac’h (université Paris 8)
14h Claire Gheerardyn (université Toulouse Jean-Jaurès), « S’exposer aux œuvres de Van Gogh : récits d’expériences de l’intensité esthétique au musée » claire.gheerardyn@gmail.com
14h30 Ania Wroblewski, (university of Arizona, USA) « S’occuper des toiles : Sophie Calle », awroblewski@email.arizona.edu
15h Véronique Dalmasso (université de Picardie), « Le musée ou le désir d’écrire dans l’œuvre de Yannick Haenel », veronique.dalmasso@me.com
15h30-16h discussion et pause
 
16h-17h conférence de Jean- Baptiste Del Amo. Répondant.e.s : Juan Ibeas et Lydia Vázquez (UPV/EHU, Espagne).
17h-17h30 discussion
17h30 Fin du colloque.
 

Le comité scientifique

Cécilie Champy-Vinas (Petit Palais)
Michel Delon (Sorbonne Université)
Jérôme Farigoule (Directeur des Musées de Tours et du Château)
Guillaume Faroult (musée du Louvre)
Catriona Seth (Oxford University)
Bernard Vouilloux (Sorbonne Université)