Colloque "Eloquences révolutionnaires et traditions rhétoriques (XIXe-XXe siècles)", université Paris 8 et université Paris Nanterre

Publié le 22 mars 2021 Mis à jour le 22 mars 2021
du 5 mai 2021 au 7 mai 2021 Université Paris-8 et université Paris-Nanterre

Du 5 mai au 7 mai 2021 se tiendra le colloque "Eloquences révolutionnaires et traditions rhétoriques (XIXe-XXe siècles)", co-organisé par Patrick Brasart, Hélène Parent et Stéphane Pujol, dans les universités Paris 8 et Paris Nanterre.
Selon l'évolution de la situation sanitaire, le colloque se tiendra en distanciel ou en présentiel. Dans tous les cas, il est possible dès à présent de s'inscrire auprès des organisateurs.

Programme

 
► Premier jour – mercredi 5 mai 2021 (université Paris Nanterre, amphithéâtre Max Weber)

9h : accueil des participants
9h15-9h30 : introduction par les organisateurs
1er thème : Théories et pratiques oratoires en révolution
9h30-9h55 : Blandine Poirier (université de Paris), « “Ah ! je le sens bien, je ne suis plus de ce monde” : l’éloquence neckerienne à l’épreuve de la Révolution française ».
9h55-10h20 : Stéphanie Genand (université de Bourgogne), « “Les plus grands plaisirs nous viennent par l’oreille” : puissances de l’éloquence chez Sade ».
10h20-10h30 : discussion.

Pause café – 10h30-11h

11h-11h25 : Anne Quennedey (Sorbonne université), « Saint-Just et l’éloquence révolutionnaire, de la théorie à la pratique ».
11h25-11h50 : Maïté Bouyssy (université Paris I), « Barère à la tribune ! ».
11h50-12h15 : Huguette Krief (université d'Aix-Marseille), « La rhétorique des humiliés : Barbault-Royer (1767-1831), le jacobin libre de couleur ».
12h15-12h30 : discussion.

Pause déjeuner – 12h30-14h30 (restaurant du Crous de Nanterre)

2ème thème - L'invention d'un genre délibératif moderne ?
14h30-14h55 : Hélène Parent (université Paris Nanterre), « L'invention d'un vir bonus dicendi peritus révolutionnaire, ou la régénération de l'orateur romain ».
14h55-15h20 : Patrick Brasart (université Paris 8), « Rhétoriques en révolution ».
15h20-15h30 : discussion.

Pause café – 15h30-16h30

16h30-17h30 – Table ronde : « enseigner l'éloquence aujourd'hui »
Participants :
Olivier Barbarant (doyen de l'inspection générale, groupe des lettres) (à confirmer).
Pierre Chiron (professeur de rhétorique et de littérature grecques à l'université de Paris-Est Créteil Marne-la-Vallée).
Guillaume Prigent (enseignant à l'IEP de Paris, juré de plusieurs concours d'éloquence dans les universités, et formateur en prise de parole publique).
Anne Vibert (inspectrice générale, groupe des lettres).
Un.e étudiant.e de Paris 8 lauréat.e du concours « Eloquentia » (à confirmer).

 
► Deuxième jour – jeudi 6 mai (université Paris Nanterre, amphithéâtre Max Weber)

9h30 : accueil des participants
3ème thème – Éloquence révolutionnaire et action politique
9h45-10h10 : Éric Avocat (université de Kyoto), « Les armes de la parole. L'éloquence révolutionnaire au défi et au miroir de la violence »
10h10-10h35 : Jean-Numa Ducange (université de Rouen-Normandie), « Parler au peuple pour agir : Jean Jaurès et l'éloquence révolutionnaire ».
10h35-10h45 : discussion

Pause café – 10h45-11h15

4ème thème – L'éloquence révolutionnaire au prisme de ses représentations
11h15-11h40 : Renaud Bret-Vitoz (Sorbonne université), « L’éloquence du corps blessé dans la tragédie du XVIIIe siècle ».
11h40-12h05 : Thibaut Julian (EHESS), « Que reste-t-il de la Terreur ? Usages et valeurs de la parole de Marat, Danton et Robespierre dans le théâtre autour de Thermidor ».
12h05-12h15 : discussion.

Pause déjeuner – 12h15-14h15 (restaurant du Crous de Nanterre)

14h15-14h40 : Olivier Ritz (université de Paris), « “ Les discours font partie de l’histoire ” : l’écriture de la parole politique dans les premières histoires de la Révolution ».
14h40-15h05 : Corinne Saminadayar-Perrin (université Montpellier III), « Le mythe de l’éloquence révolutionnaire dans la fiction du XIXe siècle ».
15h05-15h15 : discussion.

Pause café – 15h15-15h45

15h45-16h10 : Fabienne Bercegol (université Toulouse Jean-Jaurès), « L’éloquence mise en portraits dans les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand ».
16h10-16h35 : Gérard Gengembre (université de Caen), « Joseph de Maistre, ou l'éloquence au diapason de la providence ».
16h35-16h45 : discussion.

 
► Troisième jour – vendredi 7 mai (université Paris 8, Maison de la Recherche, Amphi MR 002)

10h30 : accueil des participants
5ème thème – Les tribunes révolutionnaires : hybridité des formes et mélange des voix
11h-11h25 : Élise Pavy (université Bordeaux-Montaigne), « "Plus naturelle qu’éloquente, voilà mon cachet" : Gouges contre Robespierre ».
11h25-11h50 : Caroline Fayolle (université de Montpellier), « Lutter contre l'"aristocratie des hommes". Rhétoriques féministes en révolution (1789-1848) ».
11h50-12h : discussion.

Déjeuner – 12h-13h30 (restaurant du Crous de Paris 8)

13h30-13h55 : Céline Borello (université du Mans), « L’éloquence pastorale au service de l’éloquence politique ? Le cas de Rabaut Saint-Etienne dans les assemblées révolutionnaires (1789-1793) ».
13h55-14h20 : Patrick Wald Lasowski (université Paris 8), « Un étranger nommé Lazowski ».
14h20-14h45 : Dominique Dupart (université de Lille III), « La révolution par les toasts, 1830 et 1848 ».
14h45-14h55 : discussion.
15h-15h30 : conclusions du colloque par les organisateurs.