Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Publications > Volumes collectifs

Figures du maître. De l'autorité à l'autonomie

issu du colloque de PLH de janvier 2011, Presses Universitaires de Rennes, 2013 sous la direction de Cristina Noacco, Corinne Bonnet, Patrick Marot et Charalampos Orfanos.

Nouvelle image (2).jpg

Nouvelle image (2).jpg


Télécharger le bon de commande
[PDF - 72 Ko]

Accès à la table des matières [PDF - 520 Ko]

La figure du maître n’a cessé d’évoluer, de l’Antiquité à l’époque moderne et la relation entre le maître et l’élève a toujours engagé, de la part de ce dernier, une constante recherche d’équilibre entre dépendance et autonomie, entre respect de l’autorité et émancipation, pour l’affirmation d’un « moi » face à un « Vous » qui le précède et le forme.

D’un point de vue institutionnel et historique, nous assistons aujourd’hui à un profond questionnement sur les pouvoirs du maître et sur la légitimité des stratégies magistrales. D’un point de vue éthique, ce même regard critique nous amène à nous questionner sur la différence entre le bon et le mauvais maître, entre la maïeutique et l’assujettissement des consciences. D’un point de vue littéraire et artistique, nous reconnaissons la dette que chaque époque a contractée à l’égard des grandes personnalités qui ont su synthétiser l’esprit de leur temps, le marquer de leur empreinte, voire le dépasser.

Le choix du thème de ce volume est le fruit d’un besoin de réflexion à la fois historique, sociale, anthropologique, littéraire et artistique sur le statut et les fonctions de la figure du maître.


Cristina Noacco, maître de conférences en Littérature française du Moyen Âge, Corinne Bonnet, professeur d’Histoire grecque, membre de l’IUF et responsable de l’équipe PLH-ERASME, Patrick Marot, professeur de Littérature française moderne et contemporaine et Charalampos Orfanos, professeur de Langue et littérature grecques, tous membres du Laboratoire « Patrimoine, Littérature, Histoire » de l’université de Toulouse II-Le Mirail, ont organisé, en collaboration avec l’IUF, le colloque qui se trouve à l’origine de ce volume (à Toulouse, les 19-21 janvier 2011), et dirigé la publication des Actes.