Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Publications

Texte et image dans l'antiquité

le 21 janvier 2014

publication de "Texte et image dans l’Antiquité", revue Pallas, n°93- CRATA

Texte et image.jpg

Texte et image.jpg

 Texte et image dans l’Antiquité

Revue Pallas n° 93, 2013, 292 p.

Direction : Jean-Marc Luce

 

Les images entretiennent une relation avec la parole, mais cette relation est complexe et se noue de façon particulière dans l’Antiquité classique. Après une comparaison préalable avec les Égyptiens où le passage du texte à l’image s’effectuait de façon presque insensible, puisqu’on écrivait avec des images, ce numéro s’intéresse ensuite aux Grecs et aux Romains, qui utilisaient une écriture alphabétique et ne pouvaient donc rien faire de tel. Pourtant, et c’est une des surprises de ce volume, les Grecs ont souvent tenté de redonner au texte son pouvoir graphique.

Deux communications montrent comment des lettres, des mots s’insinuent dans l’image, non pas seulement pour apporter un complément d’informations, mais pour prendre part au jeu de lignes et de rythmes de l’image. Les calligrammes sont une invention grecque. La relation entre texte et image se noue aussi, de façon inverse, non par intégration, mais par un étonnant phénomène de dissociation, dans les miniatures illustrant certains manuscrits que, justement, en fait, elles n’illustrent pas, mais accompagnent simplement : attention aux pièges de l’image attachée au texte !

Enfin, ce volume permet de découvrir l’un des rêves des écrivains antiques : faire rivaliser la parole avec l’image, faire voir avec des mots. C’est là une des fonctions de la rhétorique, car faire voir, c’est mettre en jeu le pouvoir de l’évidence, et donc frapper l’esprit, comme un tableau : la plasticité de l’œuvre peinte assimilée par la parole.

 

Jean-Marc Luce est professeur d’histoire de l’art et d’archéologie du monde antique à l’université de Toulouse - le Mirail où il dirige le CRATA, équipe de recherche travaillant sur l’Antiquité.
Les auteurs sont des universitaires ou chercheurs, spécialistes de littérature ou d’histoire de l’art antique. Le champ chronologique couvert va de l’Égypte antique à l’Antiquité tardive et les premiers auteurs chrétiens.