Le Rococo d’oc. Une anthologie poétique (1690-1789)

Publié le 20 septembre 2017 Mis à jour le 20 septembre 2017
du 1 septembre 2017 au 30 décembre 2017

par Jean-François Courouau. Toulouse, Presses universitaires du Midi (PUM), 2017.

Au XVIIIe siècle, la poésie en langue occitane fait partie de la vie quotidienne. Elle est pratiquée dans les milieux populaires, à l’occasion de festivités, mais aussi au sein de l’élite cultivée, dans des milieux pourtant acquis à la maîtrise du français. Cette anthologie, la première du genre pour cette époque encore mal connue de l’histoire littéraire occitane, regroupe 80 textes, poèmes ou extraits de poèmes, traduits, présentés et annotés. Elle permet de mesurer la vitalité et la diversité d’une création poétique qui s’inscrit dans le vaste courant du rococo européen. Un esprit léger, un humour subtil, le mélange des genres, une grâce indéfinissable caractérisent une écriture qui en même temps, en posant un regard nouveau sur la réalité des travaux et des jours et en accueillant des formes empruntées à l’oralité ambiante, fait preuve d’une profonde originalité.

Jean-François Courouau est maître de conférences habilité à diriger des recherches en littérature occitane moderne à l’université Toulouse - Jean Jaurès. Il a récemment dirigé la première synthèse consacrée à la création en langue occitane au XVIIIe siècle (La langue partagée. Écrits et paroles d’oc. 1700- 1789, Droz, 2015) dans laquelle il s’est notamment intéressé à la riche – et méconnue – production poétique occitane du Siècle des lumières.