ALI Arwa" />

Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Formation à la recherche > Thèses soutenues à PLH

Thèse de ALI Arwa

Le discours sur la fable: théories et pratiques, de Houdar de La Motte à Florian

dir. J.-N. Pascal

Résumé :
Cette thèse se propose de présenter et d’analyser les discours prescriptifs des fabulistes du XVIIIe siècle, en commençant par celui de Houdar de La Motte qui, dans ses Fables nouvelles, en 1719, s’est posé en adversaire admiratif de La Fontaine, inégalable poète mais moraliste très contestable. Après avoir présenté ce recueil fondateur dans le contexte de la crise générale de la poésie que connaît la France à l’heure de la Querelle d’Homère, l’on étudie les idées de l’audacieux fabuliste, soucieux d’établir des règles pour réaliser des apologues en vers qui soient conformes à l’objectif didactique qui, selon La Motte, est une priorité dans ce genre d’écrire. Quatre des successeurs de La Motte, dont les recueils sont parus de 1729 (Richer) à 1792 (Florian), ont été retenus pour examiner si cette première poétique prescriptive a été suivie ou contestée par des poètes qui s’y réfèrent forcément, comme d’ailleurs ils se réfèrent à La Fontaine, modèle écrasant qu’on se risque parfois à analyser pour percer son secret ou qu’on se contente d’admirer pour s’autoriser à ambitionner une place après lui.

Jury :
M.Christian BELIN, Université de Montpellier 3
Mme Syvie REQUEMORA-GROS, Université Aix-Marseille
Mme Bénédicte LOUVAT-MOLOZAY, Université Toulouse 2
M. Jean-Noêl PASACAL, Université Toulouse 2

Lieu(x) :
Amphi F - dans la coursive entre les batiments O. De Gouges et P. Mairieu