Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Équipes > CRATA

Partenariats et collaborations

L’intégration des travaux du CRATA repose sur plusieurs accords et conventions avec d’autres institutions :

En Lettres :

Le CRATA est lié à de nombreuses institutions nationales et étrangères :

1. Le réseau européen : « Le phénomène littéraire aux premiers siècles de notre ère », qui associe notre Université à celles de Jagellonne de Cracovie, de Perpignan, de Lausanne, de Trieste, de Paris IV, de Lisbonne, Charles de Gaulle-Lille 3, de Louvain-la-Neuve.

2. Les liens avec l’Institut Catholique de Toulouse et l’Université de Louvain-la-Neuve ont permis et permettent l’organisation des « Rencontres de patristique » qui, jusqu’il y a peu, se tenaient à Carcassonne.

3. Le CRATA participe au GDR « THEATHRE » (Théâtre antique : textes, histoire, réception, responsable : Brigitte Le Guen, Université Paris 8).

4. Deux membres du CRATA (Éric Foulon et Paul François) participent au projet ANR « Dioneia » (coord. : Valérie Fromentin, Bordeaux III), dont l’objectif est l’élaboration et la publication d’un ouvrage de synthèse consacré à l’historien Cassius Dion et à son œuvre. Le projet s’appuie sur quatre partenaires : UMR 5607 (Ausonius, Bordeaux III – CNRS), UMR 8167 (Paris IV-Sorbonne – CNRS), EA 2356 (Paris XIII-Villetaneuse), UMR 6566 (Université du Maine – CNRS). La publication est prévue pour 2015.

5. Lien avec l’Université de Laval (Québec) : une thèse actuellement en co-tutelle : Émilie-Jade Poliquin, « Forme et mise en forme du savoir scientifique : étude des textes astronomiques latins », sous la co-direction de Mireille Armisen-Marchetti (Univ. Toulouse 2) et Alban Baudou (Univ. Laval) ; soutenance fixée au début décembre 2014, à Québec.

En archéologie et archéométrie :

5. En archéologie, le CRATA entretient des relations privilégiées avec l’École Française d’Athènes, qui a cofinancé la table ronde sur Delphes et le colloque « Delphes dans la littérature », a signé avec le CRATA des contrats permettant la numérisation des vases de la nécropole de Médéon (ces contrats ont permis de donner du travail rémunéré à des doctorants), accueille des étudiants dans le cadre de bourses, assure le financement et l’infrastructure de la fouille de Delphes, a accueilli dans ses programmes sur Delphes et Médéon des doctorants du CRATA en tant que stagiaires.

6. L’Université de Troyes met à disposition du CRATA le logiciel Porphyry, assure la formation des chercheurs et des étudiants et la maintenance du système, en échange de rapports de retour d’expérience. De nombreux mémoires de master ont été rédigés grâce à cet instrument absolument novateur. Une thèse en ce moment en cours portant sur la céramique italiote utilise ce support.

En archéométrie, le projet PROMÉTHÉE repose sur une collaboration entre notre équipe et l’ONERA (Unité de Recherche : DOTA), ainsi que l’INSA de Toulouse (Laboratoire LAAS).

7. L’ONERA est partenaire du programme Prométhée. Il assure le co-encadrement et l’accueil de stagiaires dans le cadre de ce programme. Il assure aussi des vols aéroportés et participe à la fouille de Delphes.

8. L’INSA de Toulouse est partenaire du programme PROMETHÉE. Il fournit épures et études et participe au dossier déposé pour obtenir des financements de différentes instances (Région, ANR, etc.).

9. TRACES (UMR 5608) et FRAMESPA (UMR 5136) participent, aux côtés du CRATA, au programme GARONNE, en assurant l’encadrement des étudiants lors des journées de prospection et du traitement du matériel archéologique qui en est issu.

Dans les collaborations 2, 6, 7, 8, 9, le CRATA est l’équipe leader du projet. Dans le cas des fouilles de Delphes, ce sont évidemment des fouilles de l’EFA, mais dont le directeur est aussi celui du CRATA, ancien membre de l’EFA.

Autres collaborations :

- Collaboration avec l’Institut norvégien d’Athènes qui publie les fouilles de Tégée en Arcadie (Grèce), auxquelles le CRATA a participé (publication sous presse).

- Participation aux fouilles de Tebtynis en Égypte (mission conjointe de l’IFAO et de l’Université de Milan).

- Participation au programme d’étude et de recherche en Tunisie à Uthina (Histara / Musée des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye / Agence de mise en valeur et de promotion du patrimoine culturel, Tunis).

- Le rayonnement de l’équipe est suffisant pour attirer une doctorante grecque et des chercheurs associés extérieurs à notre région.