Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Soutenances

Soutenance de thèse de Lydia PELLETIER-MICHAUD

le 16 novembre 2015

Soutenance de thèse de Lydia Pelletier-Michaud


Évolution du sens des termes de couleur et de leur traitement poétique : l’élégie romaine et ses modèles grecs.



Directeurs de thèse:
Alban Baudou (Université Laval, Québec, Canada)
Adeline Grand-Clément (Université Toulouse II – Le Mirail)


Composition du jury:

Alban Baudou, directeur, Université Laval, Québec
Adeline Grand-Clément, codirectrice, Université Jean-Jaurès, Toulouse
André Daviault, prélecteur, Université Laval, Québec
David Konstan, Brown University, Providence
Thomas Schmidt, Université de Fribourg
 

Résumé

Cette thèse étudie le traitement poétique des termes de couleur et, de façon plus générale, les procédés littéraires faisant appel au chromatisme chez les élégiaques latins (Ovide, Properce, Tibulle et le Corpus Tibullianum) et chez Catulle, à partir de leurs modèles grecs d’époque alexandrine (Théocrite, Bion, Callimaque) et archaïque (poésie lyrique et épopée homérique). L’analyse du corpus bilingue, approché dans l’ordre chronologique inverse, est envisagée sous l’angle de la réécriture. En effet, l’imitation émulative se trouve au cœur du processus créatif des poètes latins, qui élaborent leur identité d’auteurs en réinventant les vers de leurs prédécesseurs, avec la double volonté d’affirmer leur originalité et d’inscrire leur poésie dans la lignée des grands ; ce processus amène les poètes à reprendre et à enrichir notamment des images littéraires colorées, donnant naissance à des topoi et à des associations d’idées qui, au fil des siècles, tendent à se cristalliser sous forme de termes de couleur abstraits. Plutôt que d’accentuer les différences entre conceptions anciennes et modernes, cette approche propose de mettre à profit l’usage du vocabulaire chromatique dans la littérature gréco-latine pour alimenter la réflexion autour de la notion de couleur, produit complexe de la culture.

 


Lieu(x) :
Université Laval, Québec