Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Soutenances

Soutenance de thèse de Bérengère Basset

le 28 septembre 2013
 14 h

Anecdotes et apophtegmes plutarquiens à la Renaissance : des "contre exemples" ? - Anormal et anomal au XVI° siècle: Thèse de Bérengère Basset, sous la direction d'Olivier Guerrier

 Le jury sera composé de :
M. Olivier GUERRIER, Université Toulouse2-Le Mirail, Directeur de thèse; M. André TOURNON, Université de Provence; Mme Laurence BOULEGUE, Université d'Amiens;M. François LECERCLE,     Université Paris-IV Sorbonne; Mme Fanny NEPOTE, Université Toulouse2-Le Mirail; Mme Françoise FRAZIER, Université Paris X-Nanterre.


Cette étude est née de l’observation d’un décalage entre d’une part, l’êthos que l’on fabrique à Plutarque à la Renaissance et, d’autre part, les usages que l’on en fait : si Plutarque est considéré comme un auteur moral, voire moralisateur, comme une autorité, on peut constater, chez les auteurs humanistes objets de notre analyse, un usage volontiers hétérodoxe de son œuvre, qu’il s’agisse des Vies ou des Moralia. Ces déviances ou ces écarts par rapport à la doxa nous ont semblé favorisés, voire permis, par les micro-récits que l’on puise chez le Chéronéen et que l’on transplante en sol étranger. Aussi notre travail entreprend-il, à travers la réception de Plutarque à la Renaissance, de « réviser » la catégorie rhétorique de l’exemplum. Les micro-récits plutarquiens nous paraissent se constituer en structures de pensée qui font bouger les normes instituées et autorisent l’émergence d’anomalies.
 

Lieu(x) :
Université Toulouse - Jean Jaurès
 Salle du château