Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Soutenances

Soutenance de thèse d'Aurélie Rodes

le 19 septembre 2012

La réception de l'histoire romaine dans l'enseignement secondaire de 1880 à nos jours : l'exemple d'Alésia



Les auteurs antiques sont à l’origine de la réception de la bataille d’Alésia qui a eu lieu en 52 avant J.-C. et dont la mémoire se maintient jusqu’à la redécouverte archéologique du site, au XIXe siècle, au moment où les Gaulois et Vercingétorix apparaissent au grand jour. Cependant les nombreux vestiges, pas plus que les textes anciens, ne suffisent pas à dépasser les « mythes » nationaux et les querelles concernant la localisation du site. Cette recherche, après avoir rappelé l’importance d’Alésia depuis l’Antiquité, consiste à observer comment la conquête des Gaules et en particulier l’événement « Alésia », épisode de l’histoire gauloise qui n’est abordé dans l’enseignement secondaire en France que dans le cadre de l’histoire romaine, a été présenté à plusieurs générations d’élèves. L’enquête s’appuie sur l’analyse d’une centaine de manuels d’histoire et d’une cinquantaine de cahiers d’élèves de collège, datés de 1880 à nos jours. Les manuels sont ici envisagés comme des témoignages de la transmission des savoirs, inscrits dans un processus qui trouve sa source dans les préconisations officielles du ministère et son aboutissement dans les cahiers d’élèves. Les auteurs de manuels jouent un rôle essentiel dans la réception de cet épisode de l’histoire romaine dans la mesure où ils appartiennent à la fois au monde de la recherche et à celui de l’enseignement secondaire. Jules Toutain, universitaire spécialiste de la Tunisie antique et d’Alésia mais aussi acteur de la colonisation et auteur de manuels, en est l’illustration et permet d’esquisser des parallèles entre la conquête romaine et la colonisation de l’Afrique du Nord.