Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Colloques

Penser le “petit” de l’Antiquité au XIXe siècle. Approches textuelles et pratiques de la miniaturisation artistique.

du 1 octobre 2015 au 2 octobre 2015
Voir programme

Colloque international et pluridisciplinaire organisé par Sophie Duhem (FRAMESPA), Estelle Galbois (PLH-CRATA) et Anne Perrin Khelissa (FRAMESPA)

Capture d’écran 2015-09-02 à 07.50.51.png

Capture d’écran 2015-09-02 à 07.50.51.png

Comité scientifique
Jean-Pierre Albert (EHESS, LISST, Toulouse)
Lorine Bost (Centre de recherches en Littérature  et Poétique comparées, EA 3931)
Quitterie Cazes (Université Toulouse - Jean Jaurès, FRAMESPA)
Pierre-Olivier Dittmar (EHESS, GAHOM)
Jean-Marie Guillouët (Université de Nantes)
Pascal Julien (Université Toulouse - Jean Jaurès, FRAMESPA)
Jean-Marc Luce (Université Toulouse - Jean Jaurès, PLH-CRATA)
Jean Nayrolles (Université Toulouse - Jean Jaurès, FRAMESPA)
Christian Michel (Université de Lausanne)
Odile Nouvel (Les Arts décoratifs, Paris)
Nathalie Rizzoni (CELLF 17e-18e UMR 8599 du CNRS et de l’Université Paris - Sorbonne).

Présentation

Si les manifestations matérielles d’une fascination séculaire pour les formes, les images et les objets minuscules sont nombreuses – des statuettes tanagréennes aux gravures en petit de Stefano della Bella ou de Sébastien Leclerc, des microarchitectures sculptées des édifices gothiques aux objets de vertu de la bonne société du XVIIIe siècle, des créatures lilliputiennes de la littérature enfantine aux automates scientifiques que généralise le siècle industriel, etc. -, plus rares sont les sources historiques qui permettent d’en comprendre les fondements culturels.

Alors que les écrits considèrent habituellement le « petit » dans son rapport hiérarchique avec le « grand », l’analyse des consommations des œuvres de moindres proportions atteste un ensemble de qualités pratiques, symboliques et artistiques (maniabilité, mobilité, économie, pauvreté, préciosité, minutie, joliesse, étrangeté, etc.), qui dessinent les contours d’une catégorie conceptuelle et esthétique à part entière.

Ainsi, tantôt réduction d’échelle d’un modèle de plus grandes dimensions, tantôt création autonome régie par des critères spécifiques, la miniaturisation s’appuie sur un ensemble de justifications, d’usages et d’appréciations que le présent colloque entend éclaircir à la lumière de diverses approches disciplinaires (histoire de l’art, histoire, anthropologie, philosophie, littérature, philologie).




Contact :
Lieu(x) :
Nouvelle Maison de la Recherche, Amphi F417
Partenaires :
Université Jean Jaurès, Framespa, PLH-CRATA, CNRS, Région Midi-Pyrénées

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page