Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Colloques

Les antimodernes et la polémique

du 27 mai 2010 au 29 mai 2010

Colloque international organisé par l'équipe ELH en collaboration avec l'Institut  de Romanistique de l'Université de Klagenfurt.

Université du Mirail : 27, 28, 29 mai 2010

Télécharger le programme (format Word) [DOC - 42 Ko]

Dans son ouvrage, Les Antimodernes, Antoine Compagnon analyse les six grandes caractéristiques de l'esprit antimoderne : historique, la contre-révolution ; philosophique, les anti-lumières ; morale, le pessimisme ; religieuse, le péché originel ; esthétique, le sublime ; stylistique, la vitupération. Ces caractères originels et originaux de l'antimodernité dessinent le lien entre une façon de penser et une manière d'écrire. La dynamique du combat, caractéristique de la poétique des textes antimodernes, montre l'importance extrême accordée aux mots et au discours dans la perspective de vaincre l'adversaire et dans l'espoir de changer l'ordre des choses.

Si l'esprit antimoderne trouve son ancrage au XIXe siècle (Maistre, Ballanche, Chateaubriand, Barbey, Baudelaire, Bloy, Flaubert, etc.), il n'est pas étranger au siècle suivant : Péguy, Bernanos, Céline, Giono, Chardonne, Aymé... La variété des postures que les Antimodernes empruntent contribue à redéfinir la notion même d'antimodernité et les corollaires attachés à celle-ci. De quelle façon, dans l'espace créé par la modernité, les Antimodernes s'inscrivent-ils pour contester cette modernité ? La polémique, du XIXe au XXIe siècle, se définit-elle en fonction de la modernité et par rapport à la pratique polémique de cette modernité ?

Ce colloque s'efforcera de comprendre comment la polémique définit l'antimodernité, comment elle emprunte dans sa confrontation à la modernité ses propres traits poétiques, et donc comment l'antimodernité contribue, à certains égards, à redéfinir la modernité elle-même.