Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Colloques

"La langue dans les récits contemporains : enjeux esthétiques et politiques"

le 23 janvier 2015

Journée d'étude co-organisées par le Centre de Recherche Poétiques, Histoire Littéraire et Linguistique (Université de Pau et des Pays de l’Adour) et ELH

 La journée est organisée par Isabelle Serça (ELH/Toulouse Jean Jaurès) et Jean-Yves Casanova (Pau).
Programme

10h : Isabelle Serça (ELH-PLH, Toulouse), Jean-Yves Casanova (CRPHLL, Pau) : Enjeux esthétiques et politiques de la langue dans les récits contemporains

10h45 : Bérengère Moricheau-Airaud (CRPHLL, Pau) : « Ce que la représentation de l’interview de S. dit de la langue face à la mémoire dans Le Jardin des Plantes de Claude Simon »

11h30 : Mathilde Bonazzi (ELH-PLH, Toulouse) : « Esthétiques et politiques de la langue des écrivains Minuit, 2000-2015 »

12h15 : Pause

14h : Marie-Antoinette Bissay (CRPHLL, Pau) : « Vassili Golovanonv ou sa recherche du mot et de sa source : pour une autre inscription de lui et de l’écriture dans la langue (Eloge des voyages insensés et Espace et labyrinthes) »

14h45 : Sandrine Bédouret (CRPHLL, Pau) : « Du poème au récit : que fait la langue ? »

15h30 : Écrivain invité : Jean-Yves Laurichesse.

Présentation et discussion animées par Isabelle Serça et Jean-Yves Casanova

Jean-Yves Laurichesse est né à Guéret (Creuse) en 1956. Il vit à Toulouse, où il estprofesseur de littérature française moderne et contemporaine à l’Université. Son premier roman, Place Monge, paraît en 2008 aux éditions Le temps qu'il fait, dirigées par Georges Monti. Puis viennent Les pas de l'ombre en 2009, L'hiver en Arcadie en 2011, Les brisées en 2013, ce quatrième livre formant avec les deux premiers une petite trilogie familiale et personnelle. Entre récit de filiation, écriture de soi et pure fiction, son travail porte sur les liens secrets qui, en certains lieux, unissent le présent et le passé, le réel et l’imaginaire, tels que la langue peut les mettre au jour. Jérôme Garcin a consacré son "Coup de coeur" du Nouvel Observateur à trois de ses romans. Il a reçu le prix littéraire de la Ville de Balma en 2009 pour Place Monge et le prix ARDUA en 2013 pour l'ensemble de ses livres. Sa fille Ana, pianiste, a conçu plusieurs lectures musicales de ses textes.

(présentation extraite de http://jylaurichesse.e-monsite.com/)

 

Lieu(x) :
 Salle du Conseil, UFR de Lettres, Université de Pau et des pays de l'Adour