Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Colloques

La langue comme organisme vivant » (XVIe-XXe siècles)

le 31 mars 2017

Journée d'études organisée par Isabelle Serça et Agnès Rees (Université de Toulouse-Jean Jaurès, Laboratoire PLH-ELH)

La représentation de la langue comme un organisme vivant appartient à une tradition rhétorique ancienne qui remonte à la Rhétorique d’Aristote (définition de l’energeia rhétorique comme « mise en mouvement » du discours) et qui se développe dans les traités de rhétorique latins : chez Quintilien par exemple (Institution oratoire), la métaphore arboricole vient tantôt nourrir une réflexion sur l’apprentissage de la langue (Institution oratoire, IV), tantôt désigner la dynamique du discours rhétorique, qui puise sa substance dans les « racines » du savoir de l’orateur (Inst. Or., X). L’enjeu de ce colloque est d’étudier la présence et la persistance de l’imaginaire organique de la langue en diachronie longue (XVIe-XXIe siècles). Cette réflexion s’inscrit ainsi dans les études actuelles sur le « sentiment » ou « l’imaginaire » de la langue.

On examinera les différentes significations et les enjeux linguistiques, stylistiques, voire idéologiques de l’image végétale et/ou corporelle qui préside aux représentations de la langue. La réflexion pourra s’appuyer sur différents types de corpus :

1. Discours sur la langue :

a) Textes théoriques et/ou normatifs : grammaires, arts poétiques, philosophies du langage.

b) Textes critiques : correspondances, manifestes, critiques littéraires.

2. Textes littéraires : approches littéraires et stylistiques de ces représentations organiques de la langue, sans exclure d’éventuels rapprochements avec d’autres arts (musique notamment).

Programme 

 9h30 Accueil des participants

10h00 Introduction (Agnès Rees, Isabelle Serça)

 

 

10h30-11h00 Gilles Couffignal (Paris IV), La métaphore organique et la langue vernaculaire dans la littérature en français et en occitan du XVIe siècle
11h00-11h30 Gilles Siouffi (Paris IV), Langue vivante et "langue morte"‌ au XVIIe siècle : à la croisée des chemins

11h30-12h00 Discussion

12h00-14h00 Pause déjeuner et café

 14h00-14h30 Inès Cazalas (Paris VII), Connexion, coupure: l'écriture rhizomatique de Claude Simon, ou l'arborescence déjouée

14h30-15h00 Bénédicte Duvin-Parmentier (UT2J), La typographie dans l'album pour enfants : quand les lettres deviennent des graines.

15h00-15h30 discussion et pause

15h30-17h30 lecture et rencontre avec Jocelyn Bonnerave, auteur de L’Homme Bambou (Seuil, 2013)

 

 



Lieu(x) :
MDR, salle E 411