Patrimoine Littérature Histoire


Accueil PLH > Activités > Colloques

L'ellipse et l'excès : une poétique de la matière et du récit dans le cinéma fantastique

du 17 novembre 2015 au 18 novembre 2015

journées d'études organisées par Philippe Ragel et Vincent Souladié (PLH-ELH)

Capture d’écran 2015-10-06 à 20.07.40.png

Capture d’écran 2015-10-06 à 20.07.40.png

Instrument de reproduction manifeste de la « réalité elle-même » (Bazin) tout autant que support de trucages optiques les plus variés susceptibles d’altérer la perception de cette même réalité, le 7e art entretiendrait avec le fantastique des liens privilégiés. Ainsi y aurait-il un fantastique au cinéma parce qu’il y aurait un fantastique du cinéma qui tiendrait à la nature même de son dispositif (Leutrat), à ses matières plastiques sujettes à toutes les déformations et à ses manières narratives, buissonnantes, de conduire un récit.
Cette Journée d’étude propose de revenir sur ce débat et d’engager une réflexion sur ces matières visuelles et ces procédés narratifs qui font le fantastique, à la faveur de deux figures, l’ellipse et l’excès, partant que le fantastique cinématographique se nourrit de cette tension entre le montré et l’inmontré, la retenue et le débordement, l’ordre et le désordre, l’épure et l’excès.
Programme

Mardi 17 novembre, 18h, librairie Ombres blanches

Rencontre avec Jean-Michel Durafour autour de son dernier ouvrage L’Homme invisible de James Whale. Soties pour une terreur figurative (Rouge profond, 2015).


Mercredi 18 novembre
Université Jean Jaurès, Nouvelle Maison de la recherche, amphi F 417

9h00 : Accueil des participants

9h30 : Discours d’ouverture

9h45 : « ‘‘Le mystère se concrète en monstres’’ (Hugo). La matérialité du surgissement fantastique : immanence, intermittences, inachèvement», Vincent Souladié, Université Toulouse - Jean Jaurès.

10h15 : « Die Unerreichbarkeit der Natur als Darstellung von Ideen (Kant). Un régime de kératine chez Jack Arnold», Jean-Michel Durafour, Université Paris-Est Marne-la-Vallée.

Discussion, pause café

11h15 : « L’ellipse et le pli, notes sur The Thing de John Carpenter», Sophie Lécole Solnychkine, Université Toulouse - Jean Jaurès.

11h45 : « Que voit-on quand on voit ? Le fantastique au risque des contours», Serge Chauvin, Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Discussion, Lunch

14H00 : « L’épure contre l’excès : Nosferatu, un fantastique ‘cinéstasique’?», Philippe Ragel, Université Toulouse - Jean Jaurès.

14H30 « Apparitions grotesques dans le cinéma fantastique français: vers une suspension du sens», Hélène Frazik, Université de Caen-Basse Normandie.

Discussion, pause café

15H30 : « Le toucher comme excès : La longue nuit de l’exorcisme et L’éventreur de NewYork de Lucio Fulci», Jean-Marie Samocki, Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

16H00 : « Les (dé)figurations du found footage», Pierre Jailloux, Université Stendhal - Grenoble 3.

Discussion

 

La Cinémathèque de Toulouse

21H00 :  projection de L’Homme invisible présenté par Jean-Michel Durafour.






Contact :
Philippe Ragel
Lieu(x) :
librairie Ombres blanches (le 17),  Nouvelle Maison de la Recherche, amphi F417 et la Cinémathèque (le 18): voir programme
Partenaires :
Comité scientifique: Jean-Michel Durafour (Université Paris-Est Marne-la-Vallée); Patrick Marot (Université Toulouse - Jean Jaurès); Denis Mellier (Université de Poitiers); Philippe Ragel (Université Toulouse - Jean Jaurès); David Roche (Université Toulouse - Jean Jaurès); Vincent Souladié (Université Toulouse - Jean Jaurès)

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page